Loin de nous chez KIDS l’idée de faire du prosélytisme sur telle ou telle méthode d’éducation alternative. Le fait est, que face au succès de certaines pédagogies transversales, nous aimons nous questionner, et surtout vous conseiller des pistes afin, que si l’idée vous trotte dans la tête, vous puissiez peut-être trouver en cette sélection des inspirations, voire une impulsion pour envisager la scolarité de votre enfant sous un angle nouveau… et peut-être salvateur si Junior n’est pas des plus épanoui au sein du système traditionnel.

Pédagogies alternatives

Les Success storys

En France, ce sont plus de 25000 élèves qui, chaque jour, suivent un enseignement dans une école dite «alternative».

 

Montessori

Dans les écoles Montessori, l’enfant construit des savoirs à travers le jeu, utilisant une approche constructive en favorisant l’interaction avec son environnement immédiat. Basée sur les observations et les découvertes de Maria Montessori, médecin et pédagogue italienne de la fin du XIXe siècle, la pédagogie Montessori vise à préparer l’enfant à devenir un adulte responsable et équilibré. Prônant la connaissance comme facteur essentiel permettant à chaque individu de vivre libre en harmonie avec lui-même, avec ses pairs et avec son milieu naturel, les écoles Montessori offrent à chaque élève un enseignement individualisé qui tient compte de son rythme, de ses forces et de ses défis. Adaptés de 0 à 18 ans, cette pédagogie mixant les âges et les niveaux offre un cadre tout particulièrement durant la période cruciale séquencée en périodes dites les plus sensibles, à savoir entre 0 et 6 ans.

Freinet Célestin

Freinet a mis avant le concept de l’auto-apprentissage. Ce pédagogue français développa en collaboration avec un réseau d’instituteurs, un ensemble de techniques pédagogiques basées sur l’expression libre des enfants dès le début du XXe siècle. Sa pédagogie est perpétuée à l’heure actuelle, notamment par le biais du Mouvement de l’École Moderne. Dans cette méthode, l’accent est mis sur le développement de l’autonomie de l’élève et le cursus d’apprentissage est adapté à l’enfant en fonction de son évolution personnelle. Les écoles officielles Freinet sont au nombre d’une dizaine en France et s’adressent aux niveaux maternelles et primaires.

Steiner-Waldorf

Qu’ils soient plutôt intellectuels, manuels, artistes ou même en difficultés, tous les enfants–de la maternelle au lycée-sont susceptibles de s’intégrer et de réussir à s’épanouir dans le cadre d’une école Steiner-Waldorf. Depuis plus de 100 ans, cette école est fondée sur l’idée de la liberté de l’homme à travers une méthode basée sur l’amour, la confiance et l’enthousiasme, aux lieux et place de l’ambition, la crainte et la compétition. À ce jour il existe 21 établissements Steiner-Waldorf en France.

 

La méthode Kumon–pour les champions

Née de l’amour d’un parent (le Japonais Toru Kumon, professeur de mathématiques) pour son enfant et dans le but d’aider son fils à gagner du temps, cette méthode d’apprentissage a pour objectif d’aider les élèves à dépasser le niveau de leur classe grâce à l’apprentissage autonome. En exploitant le potentiel de chaque élève et en développant les capacités de chacun à leur meilleur niveau, cette méthode semble fonctionner puisqu’elle rassemble à ce jour plus de 4 millions d’élèves dans plus de 50 pays.

www.kumon.org

 

Les films à voir

 

Captain Fantastic

Empli de charme, parfois gauche mais très émouvant, ce film réalisé par Matt Ross en 2016 traite d’une utopie. Belle et sincère. Celle d’un père néo-hippie (Viggo Mortensen) prenant le large avec sa famille quelque part au cœur des forêts du Pacific Northwest, dans un coin isolé et sauvage des Etats-Unis. Dévoué et aimant, ce père qui élève volontairement ses 6 enfants loin du monde, devient leur professeur et leur maître de vie. Un quotidien fait de yoga, méditation, chasse, lectures dans plusieurs langues des grands penseurs, débats de haut niveau en famille, bricolage… Un tableau presque parfait sauf lorsque les enfants émettent l’envie de voir d’autres personnes…

 

Être et devenir

Ce documentaire réalisé en 2013 et signé Clara Bellar propose des récits d’expériences et des rencontres qui explorent le choix de ne pas scolariser les enfants. Le parcours de la réalisatrice nous entraîne à travers quatre pays: les Etats-Unis, l’Allemagne, la France et l’Angleterre.Quête de vérité sur le désir inné d’apprendre, ce documentaire de 99 minutes nous interroge en profondeur.

 

Une idée folle

Tourné par Judith Grumbach en 2016 dans neuf établissements scolaires–publics et privés–de la maternelle au collège dans divers départements de France, une idée folle pose la question du rôle de l’école au XXIe siècle. Les formidables témoignages d’enseignants, d’enfants, de parents ainsi que d’experts de l’éducation offrent un éclairage pertinent et concret sur les grands défis que devront relever les citoyens de demain, et comment les y préparer au mieux.

 

Tout s’accélère

Basé sur le sentiment qu’une saturation temporelle difficile à vivre est en train de se produire et nous pousse à l’épuisement, ce film signé Gilles Vernet (un ancien trader devenu instituteur) s’articule autour d’une classe de CM2 du 19 earrondissement de Paris. Les élèves tentent de comprendre avec l’aide de leur maître, les raisons du paradoxe de notre époque qui frôle les limites de son système. Avec leur vision et leurs mots d’enfants, ils nous livrent un voyage pédagogique, philosophique et onirique porté par la superbe musique de Sébastien Dutertry. Un film qui éveille les consciences ou, au minimum,les bouscule un peu.

 

 

Écrit par KiDS Team le 2 octobre 2019