#5

Le Bère Noël a un gros rhube

Florence dormait tranquillement dans son petit lit, quand, tout à coup, un bruit bizarre la réveille. Ça vient du salon. Qu’est -ce que c’est ? Quelqu’un éternue…

Florence a un peu peur, et puis elle se rappelle : avant de se coucher, elle a mis ses petits souliers au pied du sapin. Alors, c’est peut-être lui, le Père Noël ? A travers les volets, les lumières de la rue éclairent l’appartement. Florence se lève, marche tout doucement dans le couloir et glisse un oeil, dans le salon : il y a quelqu’un, habillé d’un grand manteau ! Florence allume la lampe, toute contente de rencontrer le Père Noël. Mais qu’est-ce qu’il a ? Il n’arrête pas d’éternuer et de se moucher.

Oh ! une petite fille ! dit le Père Noël.

En byjama et bieds nus ! aha..aha…Atchoum !

Attention, tu vas avoir froid.

Veux-tu vite…ah ! ah !…atchoum ! aller te recoucher !

Oh non ! dit Florence, je ne veux pas me recoucher ! Mais attends, je vais mettre ma robe de chambre et mes chaussons.

Quand Florence revient, le Père Noël est assis dans un fauteuil les yeux fermés.

tu es fatigué ? demande Florence.

Très fatigué, dit le Père Noël. J’ai pris froid. C’est une cat…cata…atchoum ! strophe, une catastrophe ! Je me demande comment je vais pouvoir continuer ma tournée.

Florence regarde vers le sapin et voit tous les cadeaux que le Père Noël a posés par terre. Elle est contente mais, tout à coup, elle pense aux autres enfants !

Oh ! là ! là ! si le Père Noël est malade, ils n’auront pas leurs cadeaux !

Alors, elle demande :

Tu as pris des médicaments ?

Non, dit le Père Noël, je n’en ai pas.

Tu sais, dit Florence, mon papa aussi, il a le rhume, et il prend un médicament.

Viens, je vais te montrer où il est.

Dans la cuisine, Florence montre une petite bouteille tout en haut du placard. Le Père Noël attrape la bouteille et lit soigneusement les explications.

Oui, dit-il, c’est une potion pour le rhume. Il faut en mettre deux cuillerées dans un verre d’eau.

Florence lui donne la cuillère et un verre. Le Père Noël prépare la potion, la goûte et fait une horrible grimace.

Bouh ! que c’est mauvais, gémit-il. Je ne peux pas le boire

Mais, si tu ne le bois pas, tu ne vas pas guérir ! dit Florence.

Le Père Noël regarde le médicament d’un air malheureux et ne bouge pas. Alors, Florence a une idée. Elle attrape la bouteille de grenadine. Hop ! un peu de sirop dans la potion… Elle remue bien et donne le verre au Père Noël en disant, d’un air encourageant :

Maintenant, c’est bon, allez, bois !

Le Père Noël goûte la potion et la boit toute !

Merci, petite fille, dit-il. Tu es un bon docteur. Maintenant que je suis reposé et réchauffé, je vais pouvoir continuer ma tournée. Et toi, tu vas vite te recoucher. Allez, je ne te fais pas la bise, je ne voudrais pas que tu at…at…attrapes le rhume.

Eh non ! cette fois le Père Noël n’a pas éternué ! Il est presque guéri, et pendant que Florence se rendort dans son petit lit, il va distribuer ses jouets.

Vite ! demain, c’est Noël…

Écrit par KiDS Team le 20 décembre 2016