Unique. Durable. Artisanale. Trois mots pour résumer Toasties.

Trois mots pour une marque «Born in Belleville» qui mérite d’être découverte.

C’est au départ une matière qui inspire Maria Lye, créatrice de la marque parisienne. Cette australienne d’origine grecque, lassée par la grisaille parisienne et la tristesse qui semble flotter en hiver, découvre que peaux, cuirs et laines jonchent le sol des fabriques avant d’être jetés. Des «déchets» issus des chutes de cuir utilisé par les maisons de luxe qui prouvent (si besoin était) le fléau de la surconsommation et la difficulté pour l’industrie de la mode à envisager une production plus responsable.

Qu’à cela ne tienne, Maria a la solution. Elle rendra à cette matière délaissée sa noblesse, lui donnant une autre vie. Cela se nomme upcycling et prendra la forme de Toasties.

C’est donc en 2016, à Belleville, dans ce quartier où elle réside, que Maria innove avec ses premières collections. Festival de bobs, bérets, porte-monnaie, sacs banane, chapeaux, chaussons d’hôtel, bandanas, pochettes, écharpes, semelles, moufles…nouveautés, classiques et ligne enfant se disputent notre attention.

Toasties fait des merveilles en peau de mouton mérinos recyclée et se veut une réponse au quotidien morose avec ses coloris lumineux, doux et ultra pop. Son envie de travailler la laine, Maria la tient aussi de sa culture où les moutons sont ancrés dans les traditions. Pour réaliser ses modèles, elle travaille avec un artisan du cuir talentueux, à l’esprit ouvert et au savoir-faire indéniable.

Son inspiration, elle la puise dans le quotidien, dans la rue, et elle invente, imagine des objets aussi singuliers que nécessaires, simples et joyeux à la fois. La souplesse et la douceur du cuir lui permettent tous les possibles et des contraintes liées à la taille de la chute, elle en fait un challenge. Quel objet unique pourra s’adapter à la perfection à ces limites ? Un nounours ? Un tour du cou ? Un couvre-selle de vélo ? Un chouchou ? Un étui à lunettes ? Rien ne semble pouvoir résister à cette envie d’upcycler.

Les doigts de fée de Maria et de ses artisans sont là pour mettre en forme, couper, colorer et, avec patience, réaliser ce qui aura été inventé. Côté teintes, rien ne pourra rivaliser avec l’entrain d’un rose bonbon, d’un vert acidulé, d’un bleu si électrique ou d’un imprimé léopard ultra sauvage. Une petite touche de folie, une bonne dose de pep’s qui réveille instantanément le quotidien, captant le regard et diffusant de la bonne humeur. Une mode raisonnée et raisonnable, durable, artisanale, indéniablement originale et, en bonus, totalement unique.

 

 

Écrit par KiDS Team le 18 novembre 2019