Avec 1,7 millions d’entrées en France, 120000 albums vendus, disque d’or, prix du meilleur vidéo clip aux Victoires de la Musique, nominé deux fois aux César 2012 dans la catégorie meilleur film d’animation et meilleure musique, prix du meilleur film d’animation au Los Angeles Animation Festival et en avant-première du New-York International Children Festival, “Un Monstre à Paris” n’en finit pas de cartonner. Et Bibo Bergeron, son auteur et son réalisateur, de savourer son succès.

Merci à lui de nous faire partager sa “Success Story”…

Parlez-nous de votre rencontre avec Vanessa Paradis et Matthieu Chedid qui interprètent les deux personnages principaux d’Un monstre à Paris.

Mes débuts chez “Dreamworks” à Los Angeles et le succès d’un de mes deux premiers long métrages, “le Gang des Requins”, m’ont ouvert les portes. Je voulais faire un film plus personnel et rendre hommage à deux artistes que j’adore, Vanessa Paradis et Matthieu Chedid. J’ai donc écrit le script moi-même pour mes deux personnages principaux. Quand ils ont accepté, aux vues des dessins que j’avais réalisés, j’ai tout réécrit en pensant à eux et en découvrant leur merveilleuse amitié qui correspondait tout à fait aux personnages du film. C’est une lettre d’amour que je leur ai écrit pour honorer leur générosité.

La musique est très présente dans votre film, elle joue un grand rôle.

La musique est le pilier de l’histoire car elle rassemble et unit Lucille et Francoeur. J’ai donc beaucoup travaillé avec Matthieu sur les thèmes pour raconter l’histoire.Je voulais conserver son univers tout en le mélangeant au mien. Nous ne voulions pas reprendre de chansons d’époque sur fond d’accordéon, ce qui nous donnait une licence poétique pour faire ce que l’on voulait sans que ça choque. Cela a donné “La Seine” et “Un monstre à Paris” notamment.

Le film est sorti en octobre dernier, on imagine que vous êtes déjà sur de nouveaux projets.

L’aventure d’un Monstre à Paris n’est pas terminée : le film fait actuellement le tour du monde, en Russie, en Chine et en Angleterre où il a totalisé 5 millions de dollars d’entrées ! Il a été sélectionné au Festival de Stuttgart qui se tiendra en mai et au Festival de Chine; il sera projeté au COLCOA : City Of Light, City Of Angel à Los Angeles très prochainement. Pour ma part, je suis en train d’écrire deux scénarios : un film d’animation en 3D “tactile” qui pousse plus loin la 3D en donnant l’impression de toucher les textures mais je ne peux pas en dire plus. Et un autre film de prise de vues réelles avec un casting français qui me permettra de retravailler avec certains artistes d’un Monstre à Paris mais chut, c’est top secret !
Par contre, je peux vous dire que je prépare la suite d’un Monstre à Paris car le public a très envie de revoir les personnages du film, d’après tout le courrier et les marques d’attachement que j’ai pu recevoir.

Écrit par KiDS Team le 18 décembre 2014