Fondatrice de la marque de porte-bébés Studio Roméo, Jeanne Dieuzaide a redonné un coup de jeune (et un twist de simplicité) au portage. Une aventure née en même temps que sa maternité. La jolie maman tient d’ailleurs à conserver des moments précieux avec ses enfants, même si elle reste une chef d’entreprise avec des projets plein la tête. Son dernier bébé ? Bonjour Mantra, une marque dédiée à l’univers du yoga.

Comment est né Studio Roméo ? 
J’ai créé Studio Roméo il y a quatre ans, m’inspirant du prénom de mon fils. Habitant au 3ème étage sans ascenseur, l’écharpe de portage était apparue comme la solution pour me déplacer avec mon bébé. En revanche, le système d’attache était très contraignant, voire stressant pour une maman qui devait déjà apprendre beaucoup de son premier enfant. Je ne savais jamais si je faisais le nœud correctement. C’est dommage, car le portage est une belle expérience. J’ai donc cherché des alternatives. Mon choix s’est porté sur un système de deux bandeaux, sans nœud ni sangle, mais les modèles disponibles sur le marché ne me plaisaient pas. J’ai donc choisi de développer ma propre gamme.

Tous les produits de Studio Roméo sont fabriqués à partir de tissus bio. Etait-ce un impératif pour vous ? 
Le concept de Studio Roméo se veut en effet éco-friendly. Les bébés mâchouillent tout ce qu’ils trouvent, il est donc important d’utiliser des tissus sans produits chimiques, pour ne pas, en plus, agresser leur peau sensible. Lors de la création de Studio Roméo, j’ai envisagé une marque plutôt trendy et les tissus bio ont contribué à apporter une certaine touche de modernité. En parallèle, j’ai sollicité différents professionnels de santé pour concevoir un porte-bébé qui respecte le développement psychomoteur de l’enfant. La qualité des produits est essentielle. Des tests sont réalisés en laboratoire d’après un cahier des charges bien précis pour être conformes aux exigences de sécurité.

Ca, c’est pour l’aspect conception. Côté graphisme, vous multipliez les collaborations…  
Les collections de Studio Roméo s’inspirent des tendances, tout en restant très intemporelles. Des collaborations ponctuelles avec d’autres marques ou des blogueuses apportent davantage de fantaisie. Par exemple, avec Marion Gruber de Fringe and Frange, nous avons imaginé un motif « palmiers », repris sur les porte-bébés Studio Roméo en édition limitée durant l’été dernier. En mars, je m’associe avec Moumout, la marque de vêtement enfants et bébés. Nos produits reprendront l’un des motifs phares de leur prochaine collection, à savoir une pivoine, pour un résultat très floral.

Ce choix de vie professionnelle vous permet-il d’être proche de vos enfants ? 
Si je n’avais pas eu d’enfant, je n’aurais certainement pas eu d’entreprise dans le domaine du porte-bébé. J’ai lancé Studio Roméo en mai 2015 et j’ai accouché de ma fille au même moment. Tout mon congé maternité, c’était le début de Studio Roméo. Je pouvais même faire des photos avec Louise. Elle était en quelque sorte ma petite assistante. Ma fille a aujourd’hui trois ans et elle cherche à m’imiter : je lui ai fabriqué deux mini bandeaux avec lesquels elle porte ses poupées.

Quels souvenirs gardez-vous du portage ?  
Entre le portage et moi, c’est une histoire d’amour ! Louise est un poids plume, j’ai eu la chance de la porter jusqu’à peu, comme par exemple l’été dernier lors d’une randonnée en Haute-Marienne, pour rejoindre le refuge d’Ambin. Outre le côté pratique lié à la liberté de mouvement, j’ai adoré être proche d’eux, ne former qu’un, les sentir blottis contre moi, comme un prolongement de la grossesse.

Comment passez-vous du temps avec vos enfants ? 
Je leur dédie mes mercredis, entre autres. Nous habitons à Annecy, la campagne est à portée de mains. En hiver, dès les premières neiges, nous sortons la luge. Aux beaux jours, nous nous baladons autour du lac. On me demande souvent « comment concilier vie pro / vie perso ». Je suis toujours embêtée d’y répondre car je n’ai pas de recette miracle. Il s’agit, je pense, de trouver le bon équilibre, tout en sachant avoir des moments de coupure avec son travail. Au moins devant les enfants…

Pourtant, vous êtes également à l’origine de Bonjour Mantra, une marque de tapis, vêtements et accessoires de yoga. Pourquoi ce nouveau challenge ? 
Bonjour Mantra est mon tout nouveau projet, né en 2018. J’avais envie d’apporter quelque chose de nouveau, avec un état d’esprit contemporain. Guidée par l’envie et la pratique, j’ai donc imaginé un univers singulier où les essentiels sont repensés autour d’une petite collection elle aussi eco-friendly. Les tapis, par exemple, sont sans PVC, sans plastifiants toxiques ni colorants nocifs et chimiques.

Le yoga est-il pour vous un moyen de se ressourcer quand on est à la fois maman et chef d’entreprise… au pluriel ? 
Je pratique le yoga depuis plus de dix ans et je fais au minimum une à deux retraites par an. C’est ma bulle de bien-être, la soupape qui me permet de faire face au quotidien plus sereinement.

Que pouvons-vous nous souhaiter pour l’année à venir ? 
De me structurer ! Ce n’est pas toujours facile de déléguer : Studio Roméo, c’est mon bébé. Alors il faut que j’apprenne à lâcher un peu les rênes, pour gagner davantage en sérénité… et en temps peut-être ?

Écrit par KiDS Team le 15 avril 2019