1979-2019. Bensimon souffle sa 40e bougie.

Une marque que les moins de vingt ans pourraient ne pas connaître, n’eût été la transmission parent-enfant. Celui que l’on a été n’a jamais oublié sa première paire de Bensimon.

En quatre décennies, la tennis n’a pas pris une ride. Juste des couleurs.Pourtant, tout commence dans l’univers militaire, au nuancier restreint. Chez les Bensimon, le grand-père, Charles, fripier à Oran, est celui grâce auquel le patronyme serait associé à la mode. Le débarquement des soldats américains en Afrique du Nord lui inspire un magasin de stocks de fripes made in USA. 1962 marque un tournant: la famille quitte l’Algérie.

Les fils de Charles inaugurent à Paris, au Kremlin-Bicêtre, le plus grand surplus militaire. La filiation Bensimon donne le ton, mode, à l’esprit militaire originel. Serge, fils de Simon, relooke parkas et sahariennes. 1979: le coup de génie !

Serge colore la toile des tennis sans toucher à ses contours en caoutchouc. Succès immédiat. Le Tout-Paris des magazines de mode s’enflamme.

La suite, on la connaît, on la porte. Dans les années 2000, fleurissent les concept-stores «Autour du monde», et aujourd’hui la marque rayonne dans pas moins de 35 pays. Les secrets de cette success story: fidélité, accessibilité, valeurs familiales

www.bensimon.com

 

   

Écrit par KiDS Team le 4 novembre 2019